"De l'audace pour réenchanter l'école"

Quel lien entre la labellisation Eco-école à Aurillac, le Spring festiv’ à Saint-Flour et l’étude des neurosciences à Riom-es-Montagne ?

Ce sont trois projets forts qui se vivent dans des établissements de l’Enseignement catholique du Cantal avec un objectif commun : contribuer au développement intégral de la personne tel que le défini le pape François dans son encyclique Laudato Si.

Dans une approche cohérente avec les enjeux du monde, les écoles, collèges, lycées et post-bacs se mobilisent depuis plusieurs mois pour donner de la visibilité à leur élan commun intitulé « De l’audace pour réenchanter l’école ». Le jeune y est appréhendé dans sa globalité et pas seulement dans sa capacité à apprendre pour que son épanouissement personnel soit reconnu tout autant que sa réussite scolaire. C’est pour donner du sens aux apprentissages que les équipes ont choisi une approche éducative et pédagogique où chacun peut se responsabiliser à travers des engagements de solidarité et des objectifs environnementaux.

Les trois projets, cités en exemple parmi d’autres, sont des mises en œuvre concrètes de ces orientations. Le label international Eco-école reconnait l’implication d’un établissement dans un programme de développement durable ; c’est le cas de l’école de l’Externat de l’Enfant Jésus à Aurillac mais aussi de Notre-Dame des Oliviers à Murat ou encore de Saint-André à Massiac. Le Spring Festiv’ est une manifestation printanière et musicale créée par les terminales du lycée Saint Vincent à St Flour dans une culture de l’engagement social et d’une responsabilité environnementale. Enfin, le projet Sciences + permet aux collégiens du Sacré-Cœur à Riom-es-Montagne de découvrir le fonctionnement de leurs cerveaux dans l’optique de concevoir un pilotage de fauteuil roulant par la pensée !