Bénédiction de la cloche de Côme

 

Patrimoine et mémoire de nos familles

 

L’été 2016 a été marqué pour la Paroisse La Croix Saint-Pierre par un rendez-vous peu commun : la bénédiction de « Côme », 4e cloche du clocher à peigne de l’église de Teissières-les-Bouliès. Autour de Mgr Bruno Grua, Evêque de Saint-Flour, du Père Thierry Selves, Curé de la Croix-Saint-Pierre, et en présence du Maire, Yves Coussain, elle a réuni le 14 août dernier environ 200 personnes.

 

Cette cloche en bronze de 100 kg avait été trouvée par Jean-Pierre Salesse chez un brocanteur à Boisset. Ayant vraisemblablement servi dans un cadre administratif (école), elle présentait un bon état de fonctionnement, avec un maillet extérieur comme système de percussion et des inscriptions correspondant au nom de son fabricant (Morez-du-Jura). Elle a été acquise grâce à une souscription associative qui a permis de recueillir 5 000 € auprès de 70 familles et/ou personnes donatrices, habitants, « expatriés », amis proches ou plus lointains.

 

Le projet puis l’organisation de la cérémonie ont mobilisé de nombreux bénévoles, avec l’appui des employés communaux. Le 14 août, après la messe, une assistance familiale s’est retrouvée autour de la cloche devant laquelle des enfants et des jeunes ont apporté quelques symboles du village : blé, fleurs, pain cuit au four communal, eau dans une bouteille de Font Salada qui a été bénie. Rythmée de chants, la célébration a suivi les rites prescrits : lecture (Livre des Nombres), appel du nom, litanie des Saints, aspersion, bénédiction, encensement, tintement de la cloche.

 

Les cloches, témoins de l’Histoire

L’histoire de l’église de style roman auvergnat a également été rappelée par Jacques Tourlan. L’édifice des XVe et XVIe siècles, sans doute le plus ancien de la commune, comporte un clocher à peigne de 18 m de haut pour 8 m de large. Les 3 cloches aux timbres Do, Ré et Si témoignent de l’Histoire de Teissières au fil des siècles :

- la plus petite date de 1529 (ce qui est rare) et porte une inscription latine invoquant saint Damien ;

- la plus grande a été bénite en 1806 « en l’honneur de la Nativité de Marie, Patronne de l’église de Teissières » ;

- au centre, une cloche installée en 1961 est nommée Marie en l’honneur de ND-des-Vocations.

 

Le nom de Côme a été choisi pour la 4e cloche afin de compléter ces dédicaces et de commémorer saint Côme et saint Damien, jumeaux médecins et martyrs des IIe-IIIe siècles, qui sont les patrons de l’ancienne paroisse de Teissières-les-Bouliès (l’église étant, elle, dédiée à ND-de-la-Nativité). Ils sont fêtés le 27 septembre, jour de leur mort en Syrie en 202, et ancienne date de la fête paroissiale.

 

Le 14 août 2016, les familles symboliquement représentées par Arlette Junion et Michel de Filiquier, marraine et parrain de la cloche, ont eu bien présents à l’esprit les absents ou défunts, avec une pensée particulière pour l’abbé Pierre Perret, Curé résidant pendant près de 60 ans. Pour tous, l’église et son clocher à peigne, si caractéristique de la région, constituent un repère dans le bourg, lieu de mémoire, patrimoine partagé par tous. Comme l’a souligné Mgr Grua, les cloches rythment chaque journée de travail ou de détente, et appellent au rassemblement pour les événements individuels ou collectifs : fêtes, célébrations et commémorations, deuils, mariages, baptêmes… Notre Evêque a également relevé la participation nombreuse, la diversité des générations représentées et l’organisation d’assemblées dominicales de prière pour continuer à rassembler la communauté.

 

A l’issue de ce temps fort, petits et grands ont été invités à faire tinter la nouvelle cloche « Côme », avant de partager un vin d’honneur offert par la Municipalité. Chacun est reparti avec un marque-page souvenir de cette journée. Installée quelques jours plus tard, la nouvelle cloche sera électrifiée pour ajouter sa voix au clocher de Teissières, et les fonds restant disponibles permettront de poursuivre l’entretien et l’embellissement du patrimoine de l’église.

 

L’équipe relais locale
Chantal Besombes
Nadine Delort
Christine Louis