Jacques-Paul Migne

L’initiateur de l’une des plus grandes entreprises éditoriales.

 

Jacques-Paul Migne est né en 1800 à Saint-Flour. Il fut le plus grand éditeur du XIXe siècle, l’un des compilateurs les plus extraordinaires du monde de l’édition. Mort en 1875, il laisse un monument éditorial constitué de 979 volumes d’écrivains chrétiens, latins et grecs, d’orateurs sacrés, de cours de théologie et d’écriture sainte, d’encyclopédies et de dictionnaires. L’abbé Migne voulut regrouper tous les ouvrages importants de la science ecclésiastique, dispersés dans de multiples éditions et difficiles d’accès. Il démarre son entreprise chez un imprimeur parisien, mais crée rapidement son propre atelier, au Petit Montrouge qui portera le nom d’Ateliers Catholiques. Il emploiera jusqu’à cinq cents ouvriers. Malheureusement, cette entreprise extraordinaire cessera brutalement en 1868, lorsqu’un incendie anéantira ateliers et magasins en une seule nuit. Un grand nombre des publications de l’abbé Migne sont consultables à la bibliothèque du Grand Séminaire à Saint-Flour.

Parmi les multiples commémorations, il faut citer :

  • Le colloque organisé par Joël Fouilleron en 1975 à Saint-Flour et dont les actes furent publiés chez Beauchesne : A. G. Hamman, Jacques-Paul Migne.
  • Le retour aux Pères de l’Église, Paris, Beauchesne, 1975. Ouvrage disponible aux archives diocésaines.