La première communion

On l’a appelé la « communion privée » en référence à la « communion solennelle ». Cela n’a plus beaucoup de pertinence. C’est la première communion, c’est le premier "contact" d’un enfant, ou d’un adulte catéchumène, avec le Christ sur le « mode » de la Présence Eucharistique.

En ce qui concerne les enfants, la première communion doit intervenir au terme d’une préparation soignée dans le cadre de la catéchèse (Canon 913). L’Eglise ne se prononce pas de façon formelle sur l’âge. On peut dire qu’il y a une présomption pour environ l’âge de 7 ans, reconnu comma âge de raison, c’est-à-dire la capacité à réfléchir et à entrer dans la compréhension d’une part du mystère Eucharistique (Directoire de la catéchèse).

Selon les diocèses et même les paroisses, la première communion est une fête paroissiale qui intervient à la fin du CE2 ou du CM1. La préparation se fait dans le cadre de la catéchèse, avec souvent l’apport d’un « parcours » ou document plus spécifique, dans laquelle sont impliqués prêtres et catéchistes. Cette fête paroissiale a un prolongement familial, mais on insiste sur la qualité spirituelle de l’événement, et donc sur une certaine sobriété.

Le vrai cadeau, « c’est le Christ !